INSEEC U.

COMMENT LES LYCÉENS VOIENT LA RÉFORME DU BAC ? PREMIÈRE ENQUÊTE OPINIONWAY POUR INSEEC U.

Partager

30.9.2020Actualités
enquête sondage réforme bac INSEEC U.

INSEEC U. et Le Figaro Etudiant dévoilent les résultats d’un sondage OpinionWay sur la réforme du baccalauréat vue par les lycéens, les parents et les enseignants.

Cette rentrée est la deuxième étape de la réforme, avec la création des nouvelles classes de Terminales qui passeront le nouveau bac au printemps 2021. Les séries générales L, ES, et S du baccalauréat général disparaissent pour laisser place à des cours à la carte, afin de mieux préparer les lycéens aux études supérieures.

C’est dans ce contexte qu’INSEEC U., en partenariat avec Le Figaro Etudiant, a commandé un sondage à OpinionWay sur la perception de la réforme auprès des personnes concernées. Le positionnement des lycéens sur ces nouveautés est important pour ses écoles puisque le groupe propose des programmes ouverts aux bacheliers.

501 lycéens en Première et Terminale générale, 502 parents et 104 enseignants ont répondu à cette enquête. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 15 septembre 2020.

Une majorité de lycéens favorables à la réforme, des parents plus partagés

La majorité des lycéens sondés sont favorables à la réforme (58% mais seulement 5% « tout à fait ») mais les parents sont plus partagés : 50% soutiennent la réforme (dont 6% seulement qui la soutiennent « tout à fait »). L’enquête montre que les lycéens prennent eux-mêmes les décisions sur leur orientation, même si celle-ci est désormais plus complexe à cause de la réforme : 51% d’entre eux pensent qu’il est encore trop tôt pour choisir les cours qui vont définir leur parcours dans l’enseignement supérieur. Les lycéens sont cependant satisfaits (92 %) des choix d’options effectués dans le cadre de ce nouveau baccalauréat.

Un manque d’information sur les modalités

Pour s’informer sur cette nouvelle réforme, 78% des lycéens interrogés se sont adressés à leurs enseignants, tout comme 45% des parents, avant de se tourner vers Internet. Le niveau d’information fourni semble cependant insuffisant car la majorité des jeunes est peu au courant des modalités de la réforme et de son organisation pendant leur passage au lycée. Cette constatation est également notée chez les parents et enseignants interrogés, même si ces derniers sont en première ligne.

Des enseignants sceptiques et inquiets

Les réponses des 104 enseignants en classe de Première ou Terminale prouvent que la majorité d’entre eux sont inquiets et plus réticents à propos de la réforme. Ils appréhendent son fonctionnement et son efficacité, 71% se montrent défavorables. Les enseignants se méfient également des inégalités entre les élèves que peut engendrer cette réforme car certaines options ne seront pas disponibles dans tous les établissements.

« Ce sondage démontre que les lycéens ne sont pas contre le changement. Les générations d’étudiants à venir sont de plus en plus curieuses et ouvertes, au caractère affirmé, et ont une approche moins formatée des études, en phase avec le caractère multi-profil du nouveau baccalauréat.
C’est la raison pour laquelle nous avons pris l’initiative avec notre partenaire Le Figaro Etudiant d’interroger les lycéens. Les résultats confirment que l’évolution de notre modèle pédagogique va dans le sens de la réforme, en proposant une offre interdisciplinaire, plus riche et diversifiée. Celle-ci met l’accent sur le développement des soft skills, davantage d’autonomie via la part de cours dispensés en e-learning, plus d’accompagnement personnalisé pour tenir compte de la singularité et du projet de chacun et un rapport au monde de l’entreprise plus précoce via des mises en situation proche des réalités professionnelles. »
José MILANO, Directeur Général INSEEC U.

Visionner les résultats de l'enquête sur la réforme du bac en 2 minutes

→ Retrouvez l’infographie complète ci-dessous :

Infographie INSEEC U. OpinionWay Figaro Etudiant réforme baccalauréat

 

Pour aller plus loin :

→ Découvrir l’offre de formation initiale d’INSEEC U.

→ Lire l’article du Figaro Etudiant : « Réforme du bac: les jeunes y sont favorables mais les professeurs restent inquiets »